Les soirées de pensée critique

Les soirées de pensée critique proposent un format d’animation et d’échange avec un-e expert-e à propos d’un sujet d’actualité, en partant de la façon dont il est traité dans les médias. Par ces soirées, nous souhaitons montrer à quel point notre environnement médiatique a un impact sur la façon dont nous pensons, en alimentant notamment des préjugés qui favorisent la production et le maintien d’inégalités sociales. Nous postulons que l’exigence critique, nécessaire à l’émancipation des citoyennes et des citoyens, est à la portée de tous et toutes.

Prochaine date

Samedi 18 novembre 2017, de 16h à 18h, MJC Jean Macé, dans le cadre du festival Migrant’scène, sur la thématique « Interroger nos visions des migrations »

Les objectifs

  • amener à une meilleure compréhension d’un sujet d’actualité,
  • apporter des clés de lecture critique des discours médiatiques et politiques en lien avec ce sujet
  • déconstruire les préjugés et développer une pensée critique
  • mettre en lien participant-es et « expert-es », en favorisant un dialogue plutôt que la transmission d’un savoir descendant
  • développer le pouvoir d’agir des citoyens et citoyennes

Le format

Besoins (espace et matériel) : un espace d’exposition (murs, grilles, fils à linge…) dans lequel les participant-es puissent circuler ; un espace d’échange avec chaises. Ces deux espaces peuvent être le même.

Durée : 2h à 3h, en deux temps :

1/ Le public est invité à suivre un parcours afin d’explorer une sélection de supports médiatiques (articles de presse, unes, vidéos, blogs…) qui traitent de la thématique, selon différents angles, points de vue, partis pris…

 

 

 

 

 

 

 

L’équipe de Tabadol accompagne les participant-es pour mener une lecture critique de ces supports, individuellement ou en petits groupes (distribution d’une grille d’analyse critique et présence d’animateur/rices).

 

 

2/ Intervention d’un-e expert-e qui apporte des éclairages en réponse aux questions qui ont émergées pendant premier temps, puis échange avec les participant-es.

 

 

 

 

 

Adaptations possibles

Pour un public jeune 

Nous avons conçu un format adapté à un public de jeunes ados (11-14 ans), sur la question des religions. Le rythme de l’atelier, ainsi que les supports utilisés ont été adaptés pour convenir à cette tranche d’âge.

Durée : environ 2h
Besoins (espace et matériel) : une salle de travail avec tables et chaises, espaces d’affichage, un vidéo projecteur et espace de projection (écran ou mur blanc)

Pour aborder une autre thématique

Les soirées et ateliers de pensée critique peuvent être adaptés pour traiter d’autres thématiques en lien avec les actions de Tabadol : migration, réfugié-es, sexisme dans les médias…
Ce travail d’adaptation prend un peu de temps et nécessite donc d’être anticipé !

Pour être co-construits

A travers l’analyse critique des médias, on voit comment des préjugés, des discriminations et d’autres injustices dont on peut être victime individuellement sont inscrites dans les structures de notre société.
Nous aimerions que des personnes qui ont envie de dénoncer des injustices dont elles sont victimes, en raison de leur appartenance réelle ou supposée à un groupe social (« femmes », « étranger-es », « précaires », « jeunes »…) puissent s’emparer de ce format pour mettre en place une soirée de pensée critique, avec l’aide de Tabadol .
Ce travail nécessite de réaliser au préalable plusieurs séances d’atelier avec le groupe en question, pour partager les vécus autour de l’injustice qu’on souhaite aborder, choisir l’axe de travail, l’intervenant-e expert-e sur le sujet et construire le contenu de l’atelier.